Un atelier de décoration sous les toits

Toutes les pièces de la maison sont déjà habitées par la famille et les combles sont l’endroit le plus probable pour créer un atelier de décoration sans engager de travaux couteux d’extension ou de surélévation.

 

S’installer sans perturber la vie de famille et organiser son coin peinture apportera un vrai plaisir dont on pourra longuement profiter pour laisser libre cours à ses talents de créateur.

 

Le grenier est assez vaste et la vieille charpente sera du plus bel effet. La lumière est assez bien répartie arrivant au matin par l’Est puis du Sud par le pignon à la pleine journée il n’est nul de besoin de reprendre la toiture de tuile rouge en parfait état de cette longère normande.

 

Un double chevronnage placé sur la charpente par le dessous aura permis d’aplanir les sous pentes et d’augmenter l’épaisseur de l’isolation. Ensuite un pare-pluie étanche à l’air et régulant à la vapeur d’eau est positionné sous les tuiles par un simple agrafage.

 

Les panneaux de ouate de cellulose semi-rigides de forte densité (50 kg) ont été positionnés avec beaucoup de facilité entre les chevrons les plus anciens puis une seconde couche croisée est placée entre les chevrons neufs. Le choix de panneaux de cellulose associés à des fibres textiles recyclées a été guidé par les qualités particulièrement performantes du matériau tant thermiques que phoniques pour se protéger à la fois du froid, des vents et des intempéries de la région normande, mais aussi des chaleurs d’été afin de maintenir la fraicheur de la bâtisse tout au long de l’été. Enfin les panneaux de cellulose sont aussi indiqués contre les bruits aériens qui viennent du voisinage avec la route nationale proche.

L’isolation se termine par la pose d’un frein vapeur à hygrométrie variable avant l’installation des panneaux de plâtre naturels blancs qui absorberont la lumière du jour. Une peinture naturelle blanche semi-mate et lavable en finition termine les surfaces planes et aura pour effet de retenir le maximum de la lumière naturelle.

 

Les structures des fermes et les pannes en chêne de la charpente par contraste, sont restées visibles et donnent un charme particulier à l’atelier. Un coin repos est aménagé.

 

Les veines du chêne sont mises en valeur avec l’application de deux couches d’ huile dure naturelle à base d’huile de bois de chine.

La création de l’enveloppe isolante après l’aménagement complet des combles sur toute la longueur de la maison permettra de réduire sans nul doute la facture de chauffage malgré une augmentation conséquente de la surface à vivre pour installer l’atelier. L’aération naturelle par les lucarnes et les vasistas de l’étage sera suffisante pour évacuer les émanations des produits de l’atelier même si notre décorateur amateur utilise principalement des peintures naturelles et écologiques et des produits le plus souvent exempts de composés organiques volatils.

 

Laisser un commentaire